Top

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique ?

aide travaux maisonEffectuer des travaux de rénovation énergétique permet d’optimiser l’isolation de votre logement d’une part, et de profiter d’une réduction des coûts de consommation d’énergie d’autre part. 

Des aides sont ouvertes pour financer ces travaux de rénovation qui peuvent parfois représenter d’importantes sommes. Cet article propose de vous éclairer sur  les différences entre ces aides de l’État, leur montant maximal et les conditions d’éligibilité.

 

Primes nationales : conditions et montants

 

Aides « coups de pouce »

 

Destinée aux travaux d’envergure entrepris dans les bâtiments collectifs et des maisons individuelles, cette aide de bonification concerne les travaux permettant de réaliser une réelle économie d’énergie :

  • rénovation de thermostat, de chauffage et d’isolation.
  • transition des énergies carbonées vers des énergies renouvelables.
  • économie d’énergie de 35 % pour les bâtiments collectifs et pour les habitations 55 %.

Ces travaux font l’objet d’un audit énergétique et sont contrôlés par un bureau de contrôle indépendant.

 

MaPrimeRénov’

 

Cette aide de financement s’adresse aux propriétaires les plus modestes de maisons individuelles ou d’appartements. Ce logement doit aussi constituer la résidence principale.

D’un plafond de 20 000 euros, cette prime s’applique pour l’audit énergétique, la rénovation des équipements et des installations de ventilation, de chauffage et d’isolation. Elle varie en fonction des matériaux et des équipements nécessaires.

 

Différentes sortes de prêts aidés

 

Prêt d’Action Logement

 

Les travaux de rénovation énergétique couverts par l’association Action Logement sont subventionnés jusqu’à 20 000 euros, accompagnés d’un prêt de 30 000 € au taux de 1%. 

Ce prêt et cette subvention concernent les logements (occupés à titre de résidence principale) situés en zone B2 ou C des communes du programme « Action Cœur de Ville ». 

Les personnes éligibles sont :

  • les propriétaires occupants ou bailleurs salariés d’entreprises.
  • les propriétaires bailleurs logeant des salariés d’entreprises.
  • l’actionnaire majoritaire des sociétés civiles immobilières, salarié d’une entreprise.

Éco-prêt à taux 0

 

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) peut atteindre 30 000 € auprès d’une banque, sur présentation de devis d’entreprises RGE Reconnus Garant de l’Environnement.

Il vise tout logement déclaré par son propriétaire comme sa résidence principale (occupant ou bailleur) et achevé depuis plus de deux ans. 

Les professionnels qualifiés RGE se chargent de réaliser les travaux d’éco-rénovation et éligibles tels que l’isolation thermique, le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

 

Aides de l’Anah

 

L’Agence nationale de l’habitat propose un accompagnement et des subventions pour les travaux offrant un meilleur gain énergétique. 

Ces aides s’appliquent aux propriétaires  occupants et propriétaires bailleurs ayant des revenus inférieurs aux plafonds de ressources fixés par l’agence dans le cadre de son programme « Habiter mieux ».

L’aide financière de l’Anah est initialement prévue à hauteur de 25% des montants des travaux. Cependant, elle peut atteindre 35 % pour les ménages modestes (plafonné à 7 000 €) et jusqu’à 50 % pour les ménages très modestes (plafonné à 10 000 €). 

 

À propos de la TVA à taux réduit et la CITE

 

Crédit d’impôt pour la transition énergétique

 

Le montant de cette aide forfaitaire est calculé en fonction des ressources du propriétaire d’un logement (achevé depuis plus de deux ans) occupé en tant que résidence principale, et selon le coût des travaux à réaliser. La sollicitation se fait au moment de la déclaration d’impôt de l’année suivante.

Les travaux éligibles financés par l’aide CITE sont la rénovation de chauffage et de l’eau chaude sanitaire ainsi que l’isolation thermique. Ils doivent être effectués par des professionnels qualifiés Reconnus Garants de l’Environnement RGE.

 

TVA à taux réduit

 

Ce dispositif permet de passer de 10 % à 5,5 % sans aucune démarche supplémentaire pour les travaux de rénovation et d’amélioration de la performance énergétique. Cette réduction de TVA permet de financer les travaux éligibles dans les mêmes conditions que pour le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

La réduction s’effectue directement sur la facture du professionnel. Elle s’applique aux logements achevés depuis plus de deux ans, aux propriétaires occupants ou bailleurs et aux SCI sociétés civiles immobilières ainsi qu’aux syndicats de copropriété, locataires occupants à titre gratuit.

 

Ce qu’il faut savoir à propos des aides régionales

 

Les travaux de rénovation énergétique éligibles sont à retrouver dans chaque région sur le simulateur Simul’Aides. Ces aides locales sont par exemple le changement d’équipement et la rénovation d’isolation : accordées au niveau des régions, des départements et des communes.

Des courtiers immobiliers comme Pretto peuvent également vous accompagner dans la recherche d’aides et la constitution de dossiers pour leur obtention.